« Mais c’est Byzance ! » : Benda ou l’éternelle arrière-garde

Permettez-moi quelques préalables : – tout d’abord je dois des excuses à William Marx, car j’ai lâchement abandonné le sujet, dont il avait été prévu que je parlerais, à savoir : l’arrière-garde dans les arts plastiques. J’ai déclaré forfait, car je n’ai pas trouvé d’arrière-garde, du moins dans la période ici envisagée. Antérieurement à celle-la, on aurait … Voir la suite« Mais c’est Byzance ! » : Benda ou l’éternelle arrière-garde