Deleuze

Hommage à Gilles Deleuze

Par : 
Monique Broc-Lapeyre

Nous ne sommes pas réunis aujourd’hui pour parler de Gilles Deleuze parce qu’il est mort et encore moins pour parler de sa mort (parce que cette mort nous laisse sans voix face à un mur encore impossible à traverser et parce que le bruit du corps en tombant a été recouvert par l’immense clameur provoquée ce jour-là par l’assassinat d’Itzhak Rabin) mais parce que nous l’aimons et qu’il a mis en pleine clarté combien la philosophie était une affaire entre am

Gilles Deleuze, le philosophe des rencontres

Par : 
Régine Pietra

Il est un peu étrange de parler de l’imaginaire à propos de Deleuze, alors qu’il récusait cette notion, lourdement chargée d’un poids phantasmatique. Le concept d’imaginaire se rapporte tellement à l’opposition du subjectif et de l’objectif, à une certaine image de la pensée liée à la représentation et déconnectée du réel, quand l’artiste est en prise directe sur la matière.